Mon activité d’enseignant

Dans le cadre de l'Université de Haute-Alsace, je poursuis une activité qui me tenait à cœur à l'Ecomusée d'Alsace : la formation d'étudiants. Je remercie très chaleureusement Madame Josiane Stoessel et Monsieur Benoît Bruant de m'avoir confié des interventions au sein de leurs enseignements respectifs d'économie sociale et solidaire et de muséologie.
 
Je propose aux étudiants une problématique grandeur réelle, in situ. Ils sont en situation d'appréhender un milieu de vie d'un point de vue (sommairement) anthropologique, quoi que je préfèrerais m'en tenir à « culturel » si ce terme ne renvoyait pas immédiatement à la culture administrée ou savante.  Les travaux font l'objet d'une restitution aux responsables des lieux qui sont à la fois le  cadre et l'objet des travaux.
 
 
Muséologie. Département Sciences de l'information et métiers de la culture (SCIMEC) 
 
2008 à Petit-Landau. « Muséographie d'urgence ». Les travaux consistaient à étudier une maison et son contenu, en vue de les ouvrir ponctuellement au public lors d'une fête.
2009 à Petit-Landau. « Muséographie d'un ethnoécosystème». Inventaire et analyse d'une ancienne maison de chasse (Jaegerhof) au bord du Rhin, en vue de faire percevoir le potentiel de projets qu'elle renferme, alternativement aux solutions patrimoniales « clefs en mains » et prépensées.
2010 à Cernay. « Cueillette de fleurs dans un jardin philosophique » ou quand l'étudiant se fait ethnologue du proche, par sa rencontre avec les habitants et les objets d'une communauté Emmaüs
2012 à Obermorschwiller. "Promenade étudiante". Conception et réalisation de panneaux d'idnetification et d'explication d'habitations anciennes du village
 
Economie sociale et solidaire
Master Ingénierie de projets en économie sociale et solidaire
 
2009 à Petit-Landau et Cernay (environ 25 heures de travaux sur terrain)
2010 à Cernay. « Habiter Emmaüs ». Ethnographie de l'habiter à Emmaüs, à la veille d'une restructuration des locaux. Connaissance de la culture habitante et évaluation de l'impact de la restructuration.
 
2011. à Flaxlanden, "Habiter Flaxlanden, ou réaliser un coeur de village avec l'engagement des habitants".
2012 à Ungersheim. "Projet Bio-territoire. Contribution ethnographique à une action municipale engagée".

Print Friendly and PDF