• On ne sait pas quoi (en) faire

    Nous tenons aux communes et voyons avec  regret comment cette branche de la démocratie proche  du sol s’étouffe, faute du soleil que les intercommunalités, agglos, métropoles lui masquent. Certains philosophes et sociologues, et non des moindres comme Jean Viard, défendent les communes et pensent même qu’il n’y en a pas suffisamment.

  • Illustration du bénévolat

    Cet exposé veut, expérience et preuves à l'appui, éclairer le bénévolat patrimonial en tant que force majeure d'engagement citoyen. Il pose la question des rôles respectifs des professionnels rémunérés et des professionnels –ou non – bénévoles. Il a été publié par la revue « Saisons d'Alsace », co-organisatrice du colloque « Patrimoine, richesse ou handicap » qui s'est tenu le 20 septembre 2002 .
  • Relations privé-public dans le tourisme patrimonial (1998)

    Ce texte de 1998 est à la charnière de deux époques : celle qui se termine a démontré la pertinence des nouvelles appropriations collectives du patrimoine inventées par le secteur associatif ; celle qui s'ouvre annonce la difficulté des institutions à penser leur rôle face à des initiatives alliant l'engouement désintéressé de passionnés et la production de richesses économiques et sociales devenues significatives. Par la suite, de nombreux exemples montreront que l'on a tenté de dupliquer les résultats, sans se préoccuper des alchimies humaines facteurs-clef du succès, dont l'économique était un « bénéfice collatéral » et non une finalité.
  • « Sür und Siess », le combat de l'aigre et du doux

    Une populaire émission culinaire, diffusée par FR3 Alsace depuis 13 ans, vient d'être supprimée sans explications. Cela suscite une réaction inattendue de la société civile, la pétition circulant sur le net ayant déjà collecté 1600 signatures depuis son lancement il y a 8 jours, le 21 octobre. Le véritable évènement est la richesse des commentaires des signataires, livrant un panorama, instantané et souvent tonique, de ce qui fait réellement patrimoine dans la société contemporaine. Cette réalité vient se confronter à la dramaturgie de « La gastronomie française, patrimoine mondial de l'humanité ».

  • Recherche en cours:"être de" et "habiter ensemble"


    L'enseigne de la "maison villageoise" abritant la mairie de Petit-Landau (Haut-Rhin): une invitation à reconnaître les objets comme un "système de signifiants" (Jean Baudrillard) qui nous éclaire sur ce qui peut, aujourd'hui "faire village". Cette enseigne a été réalisée par M. Emile Escher, auteur également de la crèche de l'église du même village.

  • Tout feu, tout flamme

    La forme des deux constructions dont il sera question ici est semblable, mais elles n’ont en commun  que leur matériau et sa technique d’édification. Ce sont des tours en bois croisés, une technique universelle car on la rencontre partout où les hommes ont défiché la forêt pour créer cultures et pâturages. L’architecte romain Vitruve, auteur d’un traité sur l’architecture au 1er siècle de notre ère, y voyait une des formes les plus anciennes les plus spontanées des constructions humaines.

Pages